Categorías
blackdatingforfree.com app

Une victime de viol qui ne se debat gui?re, ca ne veut nullement dire qu’elle consent

Une victime de viol qui ne se debat gui?re, ca ne veut nullement dire qu’elle consent

LE PLUS. «J’ai ete violee a 55 annees et je n’ai gui?re crie». C’est le temoignage publiee via Beverly Donofrio, le 13 aout soir, en reponse aux stereotypes persistants qui pesent i  propos des victimes d’agressions sexuelles. Notre psychiatre Muriel Salmona decrypte nos mecanismes qui peuvent expliquer l’etat de sideration dans lequel se trouvent les gens agressees.

Edite via sebastienbillard Auteur parraine avec evigoureux

Illustration via le viol (R.BEN ARI/MAXPPP).

A toutes celles et ceux qui seront encore tente-e-s de dire, ou de se dire en leur for interieur, si l’on leur rapporte votre viol : «pourquoi n’a-t-elle nullement crie, ne s’est-elle gui?re debattue, n’a-t-elle jamais fui ?», «moi, a sa place, jamais je ne me serais laisse Realiser !» ; et si la victime est un homme : «comment est-ce possible ?», Beverly Donofrio un repond au sein d’ son excellent article «J’ai ete violee a 55 annees et je n’ai nullement crie», concernant Slate.fr.

Mes stereotypes ont le quotidien dure

Pourquoi ces individus ont-elles de fausses croyances aussi tenaces ? Au maximum, elles n’ont nullement beaucoup d’imagination et paraissent tres en gali?re informees sur la sideration traumatique, ainsi,, au pire, elles adherent au deni une realite des viols et aux stereotypes sexistes, en sont complices et projettent la culpabilite sur la victime.

Notre minimum serait deja qu’elles se representent https://datingmentor.org/fr/blackdatingforfree-com-review/ le risque encouru par la victime face a un violeur arme ou non qui menace sa vie, a un violeur dont la determination criminelle et la haine en font 1 individu vraiment dangereux (les victimes decrivent limite toutes un regard de tueur qui les a tetanisees), a un violeur qui les nie, les chosifie, les humilie et veut jouir de leur detresse.

Call Now Button